Mathilde, symphoniste de la première heure - Symphonia, l'épopée musicale
Actualités
home

Mathilde, symphoniste de la première heure

A seulement 18 ans, Mathilde n’a pas eu froid aux yeux ! Etudiante en première année de langue à l’ICES, la jeune nantaise est une “symphoniste de la première heure”, elle fait partie de ceux qui ont rejoint l’aventure dès le début. Nous vous proposons de découvrir son témoignage.

“ J’ai toujours été passionnée par la danse, mais je n’ai jamais pu prendre de cours. Depuis que je suis toute petite je danse dans ma chambre. Pour moi la danse est une renaissance, tout ce qui m’entoure disparaît pour laisser place aux vibrations de la musique, je vis la musique.

Au début de l’année je suis allée à une réunion d’information sur le projet  et ça m’a plu, je me suis dit : pourquoi pas franchir une étape dans la danse. Et je n’ai pas été déçue… j’ai même eu l’occasion d’être chorégraphe et de préparer un solo de danse contemporaine ! C’est une vraie opportunité qui s’est présentée à moi et je l’ai saisie avec passion : c’est un véritable rêve d’enfance qui se réalise, je m’investis corps et âme dans cette chorégraphie. Dorénavant je mets de l’émotion dans ma danse, ce n’est plus seulement de la danse mais un jeu d’acteur qui permet de vivre la musique et d’émouvoir le spectateur.

Après quatre mois dans le projet je peux dire que j’ai vraiment pris confiance en moi, j’ai pu améliorer ma technique et ma capacité à mémoriser les chorégraphies. C’est une vraie source d’épanouissement personnel ! Ce qui m’amène aussi à dire que Symphonia ça va plus loin que juste produire un beau spectacle avec des danses : c’est une aventure humaine !

Symphonia m’a permis de rencontrer des gens formidables et d’avoir un but dans mon année. Je suis plus qu’épanouie depuis que je participe à ce projet de fous ! Alors oui ça demande un peu d’organisation au niveau des cours et des TD mais le jeu en vaut la chandelle, c’est une question d’équilibre car il ne faut pas non plus délaisser les études !

Les week ends intensifs sont un moment particulier, même sans douche !! C’est plein de souvenirs à chaque fois. Le plus marquant restera celui du weekend de décembre lorsque Corentin nous a réveillés à 7h du matin pour aller dehors autour d’un feu de camp avec la musique Pirate des Caraïbes pour nous remettre le sweat Symphonia. Cette scène avait l’allure d’un spectacle du Puy du Fou. Ce qui restera aussi gravé dans ma mémoire sera la valse, c’est une danse difficile à assimiler mais qui au bout du compte est belle et gracieuse.

Pour finir, Symphonia est devenu une grande famille, j’ai pu rencontrer des gens incroyables et vrais. On ne pense plus individuellement mais collectivement ce qui permet de créer une performance artistique, de s’entraider pendant les répétitions et de donner à ce spectacle encore plus de grandeur et de beauté. Symphonia c’est la beauté et “c’est la beauté qui sauvera le monde”, qui sauvera l’humanité.”

Mathilde Leroux, danseuse à Symphonia.

Cheap Online Pharmacy